Un voilier en difficulté sur les bancs de l’estuaire

Bateau couché, un équipier projeté à l’eau…
Légende
Un Trident 80

Le lundi 11 novembre vers 15h, le CROSS réceptionne un Mayday  VHF 16 du voilier Per Secula dont un équipier est tombé à la mer. Le bord ne parvenant pas à communiquer sa position, c’est finalement le sémaphore de Villerville qui repère visuellement le voilier et le positionne sur les bancs au N de l’embouchure du chenal de Seine .

Per Secula est un voilier de 8m modèle Trident avec 4 personnes à bord. Le vent est NW 7 à 8 et la mer déferlante sur les hauts fonds. Venant de Honfleur il se dirigeait vers Ouistreham.

Vers 15h10, Per Secula informe que l’équipier tombé à l’eau a été récupéré grâce à sa longe de harnais. Par sécurité le CROSS demande à la SNS161 de sortir pour escorter Per Secula jusqu’au Havre. Vers 15h40 Per Secula est à l’abri au port de plaisance et l’équipage pris en charge pour un bilan médical qui s’avère non inquiétant.

Accueilli à la Station SNSM pour y être réconforté, l’équipage du PER SECULA relate qu’en route vers Ouistreham, ils avaient sous-estimé la force du vent et étaient surtoilés. Après avoir vainement tenté de réduire la toile, vers 15H00 au large de Dives, ils ont perdu leur radeau de survie. Ils ont décidé de rebrousser chemin et de faire route vers Le Havre pour venir s’y abriter.

En arrivant sur l’accore des bancs, le voilier a été couché une première fois jusqu’au barres de flèche par une déferlante. Lors du chavirage, le voilier a embarqué une importante quantité d’eau et un équipier a été projeté à la mer. Celui-ci étant retenu par sa longe de harnais, a pu être remonté à bord au bout de quelques minutes d’intenses efforts. Le voilier a été couché une seconde fois, mais a pu poursuivre sa route ensuite.

Le voilier n’a, apparemment, pas subi de dommages sur les œuvres mortes et son gréement. L’équipier tombé à l’eau doit certainement la vie à son harnais.

Equipage engagé : B.Caillet, Y.Bizien, G.Ploton, M.Grégoire, S.Brasselet, P.Desevedavy, A.Banos, C.Gomez, M.Segouin